Mettre en jeu des textes improbables, percutants tels des slogans, nous regarder droit dans les yeux, chercher, provoquer notre réaction mais discrètement juste par un échange de regards aimables, presque confidentiellement, presque insidieusement tout à l’image des manipulations médiatiques auxquelles le monde nous confronte. Cette mise en scène nous lie aux acteurs, nous sommes les témoins confidents, les oreilles attentives à leur histoire. Nous voilà interpellés par leur questionnement. Déjà ils nous ont embarqués, nous sommes en partance pour quelque part, chargés dans leur container. D’ailleurs, à l’intérieur de celui-ci, des Hommes, s’agit-il de clandestins, tombent à nos pieds, inertes. Et indifférent à cela, le monde continue de tourner. Il nous parle, il nous dit consommation, il nous dit pub, il nous dit information télévisée. Il nous sature inexorablement de mots, d’images susurrées gentiment, sournoisement. Conditionnement des corps et des esprits.

Spectacle engagé s’il en est mais de manière sereine, aussi paradoxale que cela puisse paraître. Les comédiens sont respectueux, attentifs aux voyageurs embarqués. Ils nous parlent de ce monde virtuel, irréel et de tous ses dangers médiatiques sur le même mode de communication que ces terribles circuits utilisent. La décontainérisation nous livrera au Monde… différents, attentifs et vigilants. Je n’entends pas ce que je vois !



Est-ce que le monde sait qu’il me parle  ?
Répertoire non exhaustif
Ktha Compagnie
Avec Chloé Chamulidrat, Laétitia Lafforgue, Yann Le Bras, Camille Lévêque, Guillaume Lucas, Lear Packer, Nicolas Vercken

Le site de la compagnie

sepanim.gif